Suggestions - Nos cantines

C.H.A.N.G, joli renouveau de la cuisine thaï

Ecrit par Fred Ricou le 04.04.2018

Si les premiers restaurants chinois et japonais sont apparus dans la capitale entre le milieu et la fin des années 50, le premier restaurant thaïlandais, Erawan, est lui arrivé en 1980. Toujours debout, il regarde passer ses descendants qui fleurissent à tout va, un peu partout. Dernier de cette fratrie, C.H.A.N.G est le petit nouveau de cette longue liste et compte bien renouveler le genre qui commençait gentiment à se reposer sur ses shiso.


Photo 7deTable.com

Ce n’est pas qu’un restaurant, ce n’est pas qu’un bar, ça n'aurait pu n’être qu’un bar à tapas, mais c’est plus que cela et c’est tant d’autres choses. Chang que l’on écrira c.h.a.n.g, pour la graphie, parce que c’est joli comme ça, tente ce qui aurait dû être fait depuis longtemps, un renouveau de cette cuisine thaïlandaise, pleine de saveurs, ni trop épicée, ni trop forte…
 
Que l’on aille dans un bar à tapas espagnol, que l’on mange une planche bien française charcut’ / fromages, ce que l’on appelle aujourd’hui du terme anglophone de finger food est tendance. La cuisine de partage, une table, des petites portions, des amis, une bonne boisson et le tour est joué. C’est véritablement aujourd’hui l’un des points forts des nouveaux lieux « food », légèrement branchés, définitivement gourmands. 
 
Chez C.h.a.n.g, la planche est excellente et propose ainsi de petits assortiments extrêmement goûteux, de la salade thaï aux véritables délicieuses petites brochettes de bœuf. Pour 34€ pour quatre personnes, la planche est exactement ce qu’il faut quand on sort du travail, entre amis ou collègues, ou encore le samedi, en fin de journée, peut-être même pour enchaîner sur la partie restaurant.
 
Et justement, le restaurant. Si l’on trouve sensiblement les mêmes plats que l’on peut trouver ailleurs dans différents restaurants thaïlandais, la grosse différence est certainement la façon de faire et la fraicheur des ingrédients utilisés. Ainsi le Tigre qui pleure (boeuf de salers légèrement snacké, curry rouge et herbes thaïes) est superbement goûteux, la viande d’une belle tendreté est d’une qualité irréprochable. D’un autre côté,  les gambas, en  très légère surcuisson quand nous y sommes allés, en curry ou en padthaï, sont pleines de saveurs, c’est très agréable, très frais.
 
Une véritable nouveauté en revanche, la fin du repas où souvent dans les restaurants asiatiques, les desserts, dont les Français sont si friands, pèchent un peu, sont içi d'une incroyables légèreté. Le mélange des saveurs du Tapioca Exotique à l’Intensément Yuzu est très original et fini le repas d’une très douce façon.
 
Le cadre du restaurant est plutôt assez branché, on est très très loin des autres restaurants thaïlandais que l’on peut trouver dans la capitale. Ici, on est plus proche de la décoration d’un restaurant bistronomique actuel branchouille (avec les fameuses ampoules a fil électroluminescent) que d’un thaï traditionnel.
 
Extrêmement bien situé à deux pas de l’Opéra, C.h.a.n.g apporte un petit vent de fraîcheur comme les herbes dont le chef, Alexandre Lam, parsème ses plats. Si la tendance est actuellement au renouveau des différentes cuisines mondiales, comme on peut le voir avec les restaurants italiens depuis quelques années, C.h.a.n.g essaie de retravailler la cuisine traditionnelle thaïlandaise et le voyage n'est que plus beau !
 
Restaurant Chang
22 Rue des Pyramides,
75001 Paris

 

Mots-clés : thailande - cuisine - opéra paris

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/nos-cantines/c-h-a-n-g-joli-renouveau-de-la-cuisine-thai/2095